Startups

Une levée de 21 millions d’euros pour Kayrros

Admin
Écrit par Admin

La start-up Kayrros, spécialisée dans la collecte de données dans le domaine énergétique, vient de lever 24,4 milliards de dollars, soit 21 millions d’euros, afin d’apporter plus de transparence à son analyse. Elle a obtenu le soutien de Index Ventures, AtlasInvest, Primwest, et Korelya Capital. Cette récente opération a été menée par Cathay Innovation.
Aujourd’hui, Kayrros a levé près de 32 millions d’euros depuis sa création.

La société Kayrros collecte des données dans le domaine de l’énergie grâce à des technologies spécialisées, telles que l’imagerie par satellite, l’apprentissage automatique, ou encore le traitement du langage naturel. Ainsi, elle peut analyser précisément ces données afin de fournir des informations détaillées sur le marché mondial, dans le but
d’aider ses clients à prendre les bonnes décisions dans le domaine commercial et de l’investissement. Les technologies innovantes que la start-up utilise garantissent une confiance, une pertinence et une fiabilité sans faille, ainsi qu’une véritable transparence.
« Le marché de l’énergie manque de transparence pour des raisons historiques : l’énergie est essentielle à la stratégie des états,ces derniers ont donc toujours caché l’information concernant leurs ressources et leurs capacités énergétiques. Aujourd’hui, grâce aux
nouvelles données – satellite, réseaux sociaux, open society –, il y a énormément d’informations disponibles ; notre rôle chez Kayrros est de la collecter et de la mettre à disposition des acteurs de l’énergie », explique Antoine Rostand, l’un des fondateurs de Kayrros.

L’objectif de la start-up, avec ce récent cycle de financement, est de renforcer sa couverture dans la transmission d’informations concernant le pétrole brut, étant déjà l’un des leaders mondiaux dans ce domaine. De plus, elle souhaite vivement se développer
dans d’autres secteurs de l’énergie, tels l’électricité, le gaz naturel ou encore les énergies renouvelables. D’ailleurs, Kayrros pourra s’étendre et s’ouvrir sur le marché asiatique puisque le fonds Cathay Innovation est franco-chinois.

Laisser un commentaire