Innovation Technologies

Les technologies du Big Data pour sécuriser les vols en avion

Admin
Écrit par Admin

Le Big Data (ou mégadonnées) est aujourd’hui utilisé par de nombreuses entreprises afin d’améliorer leurs performances. Souhaitant faire appel aux données numériques pour sécuriser les vols en avion, l’Association Internationale du Transport Aérien a annoncé avoir signé un partenariat avec différentes compagnies aériennes en décembre 2018. Parmi ces compagnies, on retrouve United Airlines, Delta Air Lines ou encore Aer Lingus. L’AITA a tout juste mis au point une base de données appelée Turbulence Aware, et contenant toutes les informations nécessaires à la localisation des turbulences dans le but de les prévenir et de les éviter.

Bien que la détection des turbulences soit possible grâce aux technologies actuelles, elle n’est pas suffisamment au point pour permettre d’éviter les incidents éventuels. En effet, le 8 décembre 2018, de violentes turbulences apparues de façon imprévisible ont blessé cinq personnes (deux passagers et trois personnes de l’équipage) lors d’un vol Penang – Bangkok, dans un avion Thai Smile Airbus A320.

L’utilisation des mégadonnées pourrait avoir un impact considérable pour les compagnies aériennes américaines, puisque les turbulences et les dégâts qu’elles entraînent leur coûteraient près de 200 millions de dollars chaque année. En effet, outre les dégâts matériels, les dégâts humains pour les passagers et les équipages sont nombreux et seraient, d’après la Federal Aviation Administration, la source principale de blessures. D’ailleurs, d’après Paul Williams (chercheur et professeur à l’université de Reading), le danger des turbulences sera d’autant plus présent dans les années à venir à cause du dérèglement climatique et des conséquences qui en découlent.

La création de Turbulence Aware permettra donc aux compagnies aériennes de consulter tout un ensemble de données, avant de programmer les trajets de leurs avions. Les équipages pourront ainsi choisir le trajet le plus sécurisé en évitant les zones de turbulences actuelles. Ces mégadonnées permettront également des économies de carburant et une réduction des émissions de CO2. Néanmoins, la sortie finale de Turbulence Aware n’est prévue que pour 2020, car les données du Big Data ne sont pas encore suffisamment précises et détaillées.

Laisser un commentaire